Choisir des logiciels pour l’école

Pour être efficace, un logiciel doit prioritairement répondre à un besoin. Il doit également être ergonomique et facile à utiliser (l’utilisabilité est un critère à rapporter à la durée d’utilisation : à quoi bon investir des heures de formation pour un outil qu’on va utiliser 3 fois dans l’année ?).

N’attendons pas qu’un logiciel soit parfait pour pouvoir l’utiliser ! Adoptons-le pour ce qu’il apporte, en ayant conscience de ses limites, de ses défauts. Quand bien même un logiciel serait parfait, il ne produira jamais de miracle, car ce n’est pas lui qui sera déterminant, mais l’usage qui en sera fait via la situation pédagogique mise en place.

Pour quel usage ?

C’est évidemment la réponse à cette question qui justifie l’acquisition du logiciel !

  • Pour produire ? s’entraîner ? évaluer ? expérimenter ? présenter ? se documenter ? communiquer ? calculer ? gérer ? optimiser son matériel ? etc...
  • Fera-t-il l’objet d’une utilisation ponctuelle ou régulière ?
  • Devra-t-il permettre ou non une utilisation collaborative ?
  • Qu’apporte le logiciel par rapport à d’autres supports ?

Gratuit ou payant ?

Pour des raisons évidentes de budget, les enseignants s’orientent en priorité vers des logiciels gratuits, voire libres. Ce choix est particulièrement pertinent lorsque ceux-ci satisfont pleinement leur demande. Il est cependant des situations pour lesquelles aucune alternative gratuite n’existe pour un usage précis. Dans ce cas-là, il est préférable d’acheter le logiciel le plus approprié plutôt que de s’obstiner à vouloir composer avec un logiciel d’une utilisation plus complexe ou inadaptée à l’usage que l’on souhaite en faire.

La gratuité peut s’accompagner de contre-parties, telles que :

  • de la publicité (c’est trop souvent le cas des applications pour tablettes),
  • une limitation des fonctionnalités incitant l’utilisateur à acheter une version plus évoluée,
  • une limitation d’utilisation dans le temps,
  • la nécessité de s’inscrire en donnant une adresse de messagerie dont l’exploitation peut nous échapper.

Par ailleurs, un logiciel gratuit peut devenir payant dans ses versions ultérieures. Opter pour un logiciel libre limite ce risque dans la mesure où sa communauté de programmeurs pourra le faire évoluer.

- Sur combien de postes peut-on installer un logiciel acheté ?

C’est la licence d’utilisation qui le précise. Même si techniquement un logiciel propriétaire payant non protégé peut être copié sur plusieurs ordinateurs ou partagé sur un réseau, cette pratique est interdite. Sauf indication contraire, seule une sauvegarde de sécurité est autorisée. Car au support physique du logiciel est associée une licence d’utilisation qui précise notamment le nombre de postes sur lequel il peut être simultanément utilisé.

  • Licence monoposte : sur un seul poste ;
  • Licence multipostes : sur autant de postes que la licence le prévoit ;
  • Licence sur site : sur tous les postes de l’établissement et parfois ceux des enseignants.

En ligne ou hors ligne ?

- Les applications en ligne

Avec le développement d’Internet et des appareils mobiles, les applications en ligne se multiplient, se généralisent, présentant de nombreux avantages :

  • Elles sont accessibles depuis n’importe quel poste connecté à Internet.
  • Leur installation est simplifiée, parfois même inutile.
  • Elles permettent de retrouver ses travaux en se connectant sur son compte préalablement créé, et de les partager aisément.
  • Elles sont compatibles avec tous les systèmes d’exploitation, voire tous les matériels (ordinateur, tablette, smartphone) dès lors qu’on utilise un navigateur récent.
  • Elles ne nécessitent pas un poste puissant lorsque les traitements s’opèrent sur des serveurs distants.

- Les applications hors ligne

  • Leur principal intérêt est de ne pas nécessiter de connexion Internet.
  • Leur installation, en réseau notamment, n’est pas toujours intuitive et peut requérir des compétences techniques.
  • Elles sont généralement conçues pour un type de matériel, ce qui limite leur compatibilité.

A noter que certaines applications fonctionnent à la fois en ligne et hors ligne, via un dispositif de synchronisation.

Produits labellisés RIP

La marque "Reconnu d’intérêt pédagogique par le ministère chargé de l’éducation nationale", dite marque RIP, est destinée à guider les enseignants dans le monde du multimédia pédagogique. En savoir plus...

Partager cette ressource

Twitter Facebook Google + Linkedin email

Lien vers "Choisir des logiciels pour l’école"

Un message, un commentaire, un lien invalide ?

0 message... Réagir...
Poster un message
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.